Staufenberg

Le château du Staufenberg fait l'objet d'une quête dans le cadre de la saison "Les Portes du Temps" via son application. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page quête !

Histoire

Le château est construit au 11ème siècle par la famille des ducs de Zähringer, ancêtres des actuels Margraves de Bade (ancien titre de princes souverains d’Allemagne).

Son histoire est étroitement mêlée avec l’histoire de la viticulture locale. Les premières traces avérées d’exploitation viticole remontent vers 1366 et laissent présager une existence plus ancienne. La viticulture badoise s’ancre dans la qualité grâce à l’influence des Margraves de Bade avec la publication d’un premier décret viticole en 1495, puis dans l’innovation en 1782 avec pour la première fois la culture d’un seul cépage, le Riesling, devenant le célèbre « Klingelberger ».

Pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), le château souffre des pillages de brigands venus de France. Pendant un temps, les Français projettent d’en faire une forteresse française, mais échouent à cause du manque d’eau potable.

Il est finalement racheté en 1693 par Ludwig Wilhelm, Margrave de Bade, appelé le "Louis turc" et filleul du Roi Soleil. Les Margraves de Bade en sont toujours les propriétaires aujourd’hui.

Architecture

Le château du Staufenberg doit son nom d’un dérivé de « Stauf » (signifiant en vieux allemand « montagne conique »), une description appropriée puisqu’il culmine sur un éperon rocheux haut de 383 mètres.

Le site castral est composé de douves, servant aujourd’hui de parking et de parties plus anciennes avec le palais et des bâtiments comprenant des éléments du donjon. La taverne du château mène à la plateforme ouest, qui sert aujourd'hui de terrasse.

Vers 1600, une rampe d’accès, qui existe encore aujourd'hui, est ajoutée pour mener à la cour intérieure. Jusqu'alors, le seul accès au château se faisait par un chenil (l'actuelle roseraie) et un pont-levis. Le château comptait également une chapelle.

Dans les années 1832-1840, sous le Grand-Duc Léopold, tous les bâtiments du mur ouest sont démolis. Le château est alors transformé en un palais de style romantique au goût de l’époque.

Légende

La Mélusine du château de Staufenberg

Il y a plusieurs siècles, le noble chevalier Peter von Diemringen vivait au château de Staufenberg. Son histoire et sa rencontre avec une "femme blanche" - la Mélusine - ont été écrites en 1192 par Egenolf von Staufenberg vers l'année 1310.

Lors d'une promenade à l'église de Nußbach, Peter von Diemringen rencontre une belle femme dont il tombe immédiatement amoureux et lui demande sa main. Elle répond : "Où que vous le vouliez et que vous soyez seul, je viendrai à vous. Mais vous ne devez pas vous marier avec une autre femme, sinon vous mourrez dans les trois jours". Le chevalier Peter accepte, et fait serment de fidélité éternelle à Dieu.

Le chevalier Peter voyage dans de nombreux pays. Chaque fois qu’il la désirait, elle lui apparaissait et ils passaient de nombreuses heures agréables ensemble.

Après son retour au pays, le chevalier Peter von Diemringer doit célèbrer son mariage selon la tradition avec la duchesse de Carinthie et ignore l'avertissement de Mélusine concernant son serment. Lors de la cérémonie, la Mélusine tînt sa promesse et fît signe avec son pied à travers le plafond pour annoncer au chevalier sa mort prochaine suite à la rupture de son serment…

Ca se passe au château

Vin et plaisir au château de Staufenberg

En 2012, la famille du Margrave de Bade réalise une grande rénovation de la cour intérieure et des bâtiments qui l’entourent. Cette rénovation permet d’ajouter au restaurant une grande salle de bal pour les cérémonies de mariage et autres événements. Associé au gastronome Dominic Müller de l’hôtel Ritter Durbach et à Larissa Stäbler pour le bar à vin, le château propose une cuisine badoise authentique et la dégustation de vins du domaine viticole des Margraves de Bade.

Cet établissement familial propose également de nombreux événements tels que le festival Jazz Nights et bien d’autres manifestations faisant du château un lieu de prédilection pour les Bavarois et Alsaciens.

77770 Durbach, Allemagne

Retour en haut de page