Spesbourg

Le château du Spesbourg fait l'objet d'une quête dans le cadre de la saison "Les Portes du Temps" via son application. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page quête !

Histoire

Le Spesbourg est construit vers la fin du 13ème siècle par Alexandre de Stahleck-Dicka, avoué de l’abbaye d’Andlau (protecteur laïc de l’abbaye). Toutefois, la première mention écrite du château ne remonte qu’à 1322. La famille de Dicka, propriétaire du château, n’est pas originaire d’Alsace, mais fournit depuis le 12ème siècle des dignitaires aux évêchés de la haute et moyenne vallée du Rhin.

À partir de la fin du 14ème siècle, les seigneurs d’Andlau s'établissent comme successeurs des Dicka au Spespbourg. En 1431, Etienne de Bavière investit le château sans défense pendant quelques mois avant que le site castral ne soit finalement repris par les seigneurs d’Andlau à la tête d’une armée de 2000 hommes.

Pierre Hering (historien du 19ème siècle) nous apprend que, durant le 16ème siècle, le Spesbourg est attaqué et incendié suite à un conflit entre les bourgeois de Barr et un noble.

Après la Révolution française, l’édifice est transformé en carrière par les habitants des environs, comme beaucoup de châteaux en Alsace, et se voit arracher de ses plus belles pierres. Revenu dans les biens des Andlau en 1830-1840, le château est finalement vendu à des privés jusqu’en 1904, date à laquelle il est légué à la ville d’Andlau. Classé Monument historique en 1967, il bénéficie depuis 1985 de l’aide de l’Association pour la Restauration du Château du Spesbourg.

Architecture

Construit sur un promontoire granitique à 451m d’altitude, le château permet de contrôler la vallée et l’abbaye voisine d’Andlau.

Le château du Spesbourg conserve de nombreux éléments du château fort du 13ème siècle, notamment un large donjon carré haut de 24 m. Sa particularité est de proposer aux potentiels assaillants non pas l’habituel profil en pointe mais un large mur défensif sans ouverture face Nord.

Au 14ème siècle, le château de défense est aménagé pour accueillir la résidence d’une famille noble : de belles baies trilobées avec oculi témoignent de la présence du logis seigneurial à l’Est, ainsi que les chapiteaux d’une cheminée dans les communs placés à l’Ouest et au Sud.

Légende

On raconte que le spectre de l’empereur Charles le Gros (empereur Carolingien de 881 à 887) hante la ruine et se lamente pour se faire pardonner la lâcheté qui lui avait fait perdre son trône face aux Normands…

Arrivé avec une puissante armée face aux Normands qui avaient assiégés Paris en 886-887, Charles le Gros tergiverse et traite finalement avec les Normands pour les laisser passer vers la Bourgogne en payant une rançon. Cette indécision lui vaudra la réputation d’incompétent entrainant en 887 la déchéance de son titre.

Ça se passe au château...

L’Association pour la Restauration du Château du Spesbourg est une association de bénévoles qui œuvre depuis 1985 à la sauvegarde, la sécurisation et la mise en valeur de la ruine du Spesbourg.

Année après année, l’association se donne pour missions :

  • l’amélioration des conditions de visite de l’édifice par l’entretien des abords, de la végétation et de l’accès, ceci dans le cadre de journées de travail organisées par l’association et où se rassemblent les bonnes volontés de tous horizons.
  • la sécurisation de l’édifice et sa mise en valeur par le pilotage de travaux confiés à des entreprises spécialisées.
  • l’organisation de manifestations : la traditionnelle marche nocturne en décembre que permet de voir la ruine illuminée, une soupe ou un verre de vin chaud à la main ; les fêtes médiévales ; des animations et expositions.
  • l’accueil d’événements et manifestations à caractère culturel de provenance extérieure (art contemporain, concert, performances d’artistes…)
  • l’accueil des élèves de la maternelle au collège pour leur sortie de fin d’année.

67140 Andlau Château du Spesbourg

Retour en haut de page