Schauenburg

Le château du Schauenburg fait l'objet d'une quête dans le cadre de la saison "Les Portes du Temps" via son application. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page quête !

Histoire

Construit au 11e siècle par le duc Berthold II von Zähringer, le château revient par mariage aux comtes de Calw. L’héritage tombant entre les mains des Welf, une famille de la dynastie impériale, la famille Zähringer assiége le Schauenburg en 1133. Il finit par revenir aux comtes d’Eberstein. Le château est alors habité par plusieurs familles, dont les chevaliers de Schauenburg (administrateurs pour les Eberstein).

Au 13e siècle, le château est agrandi et est considéré comme un des plus beaux complexes castraux de l’époque de par son système défensif et ses tours d’habitation.

Au 17e siècle, les comtes d’Eberstein s’éteignent et le château revient aux Margraves de Bade. Le château est en partie démoli après la guerre de Trente Ans et les pierres récupérées pour construire le château de Gaisbach. Il tombe progressivement en mauvais état si bien qu’il est considéré comme ruine dès 1730.

Il faut attendre les efforts d’Emil von Schauenburg à la fin du 19e – début 20e pour que les vestiges soient préservés et sécurisés. C’est d’ailleurs les descendants de cette famille, vivant toujours au château de Gaisbach, qui en sont les propriétaires.

Aujourd’hui, le château est préservé grâce à l’action de l’association des « Amis de la préservation des ruines de Schauenburg e.V. », fondée en 1975.

Architecture

Le château du Schauenburg est idéalement installé à l’entrée de la vallée de la Renchtal tout en faisant face à la plaine du Rhin et à Strasbourg sur un bloc de granit. Sa position stratégique permet ainsi de sécuriser la liaison est-ouest du massif de la Forêt Noire.

Le château est constitué d’une partie haute composée de deux tours seigneuriales résidentielles avec logis, d’une cour avec puits, de caves, de communs, et d’une chapelle. Le tout est protégé dans une double enceinte avec un mur bouclier protégeant les habitations principales à l’est (côté montagne). Des extensions de bastions, en forme de pointe triangulaire, sont encore présentes au nord et au sud. Elles permettaient de surplomber les douves du château.

Un pont levis avec maison de gardien permettait d’accéder à la partie basse du château composé d’un fossé (les douves) et d’un rempart extérieur.

Légende

La Dame Blanche

On raconte qu’un des chevaliers du Schauenburg espérait avoir un fils pour pouvoir transmettre son nom et son héritage comme c’était le cas à l’époque médiévale. Mais lorsque sa femme mit au monde une fille, il fit donner l’enfant à la femme de chambre… La mère se laissa mourir et le chevalier partit en expédition pour oublier le drame. Il revint au Schauenburg après plus de 20 ans et fit faire des recherches sur sa fille. Une fois retrouvée, il eut l’idée de la faire venir pour lui proposer d’épouser un riche cousin afin de garder l’héritage dans la famille. Sauf que, la jeune femme ignorant tout de son origine aristocratique, avait entretemps épousé un simple meunier. Face à la tentation d’une vie plus luxueuse, elle quitta secrètement son mari et se maria à son cousin. Après quelques années, lors d’une grande fête au Schauenburg, alors que la jeune femme dansait, elle vit son premier mari. Prise d’une grande peur, elle tomba raide morte.

Depuis, elle serait apparue tous les 50 ans à un malheureux sous les traits d’une dame blanche, à qui l’on doit réaliser son souhait sous peine de mourir dans les 3 jours…

Ça se passe au château...

De nombreux chemins de randonnées existent tout autour du château :

  • Le sentier d’accès de la gare d’Oberkirch aux ruines du château (2,5 km) ;
  • Le sentier des vins permettant de passer par le vignoble d’Oberkirch, le quartier de Gaisbach jusqu’au château du Schauenburg ;
  • Le circuit des légendes vous menant sur les différents lieux se rattachant aux légendes d’Oberkirch en passant par le château ;
  • Le circuit d’aventure, un circuit au départ des ruines du château à réaliser en famille pour partir sur les traces des animaux de la forêt ;
  • Le sentier de Grande Randonnée « Renchtalsteig » sur les hauteurs de la vallée de la Rench permettant de découvrir les cols, lacs, cascades de la vallée et le vignoble d’Oberkirch.

Pour aller plus loin

L’auberge du Schauenburg est la destination de nombreux excursionnistes qui s’y arrêtent après une randonnée à travers de magnifique paysage ou la visite du Schauenburg.
Cette auberge vous propose de découvrir les plats, des bières et des vins de la région de Baden, mais peut également vous proposer une visite de la distillerie ainsi que des dégustations de vins dans la cave troglodytique de l’auberge.

Schauenburg, Oberkirch

Retour en haut de page