Fleckenstein

Histoire

L’histoire du château fort de Fleckenstein est étroitement liée à celle de l’Alsace et au Saint Empire romain germanique jusqu’à son rattachement progressif à la France dans la seconde partie du 17ème siècle.
C’est à partir du 12ème siècle que les empereurs Hohenstaufen attribuent des fiefs d’empire à leurs plus fidèles vassaux. C’est ainsi que Gottfried de Fleckenstein se voit confier le château, dont la gouvernance va être assurée par sa descendance pendant plus de cinq siècles. Après une période particulièrement prospère aux 15ème et 16ème siècles, la forteresse finit par être désuète et délaissée par la famille, qui vient s’installer plus confortablement en plaine.
Rattachée à la France dans la seconde moitié du 17ème siècle, la forteresse n’est pas retenue par l’administration française dans le vaste programme de modernisation de Vauban entrainant sa démolition par les soldats de Louis XIV en 1680 pour exclure toute possibilité de résistance.
Avec la disparition du dernier baron en 1720, les vestiges laissés à l’abandon connaissent une succession de propriétaires. Il faut attendre 1898 pour que le château soit classé Monument Historique. Commencent alors les travaux de consolidation et sécurisation qui vont le transformer en un pôle touristique majeur.

Architecture

Édifié spectaculairement sur un rocher de grès aux dimensions hors normes (30m de haut / 90m de long / 8m de large), le château primitif des 12ème - 13ème siècles épouse le socle naturel. Il se divise entre la basse-cour et le logis seigneurial au sommet, relié par un escalier troglodytique. Rapidement, un donjon, un puits et une chapelle s’y intercalent.
À partir du début du 15ème au milieu du 16ème siècle, commencent de grands travaux de modernisation. La basse-cour se voit agrandie et abaissée pour accueillir de plus nombreuses dépendances à usage économique (auberge, forge, écuries, poulailler, logements de service...), le tout défendu par des canonnières, d’une entrée fortifiée et d’un nouveau mur d’enceinte. Quant au château, il se voit fortifié d’une double barbacane (sécurisation de porte), de nouvelles tours d’accès et d’une plateforme d’artillerie sur un rocher avoisinant.
Pourtant, l’administration royale française n’a qu’à exploser le logis seigneurial du sommet pour que l’ensemble du site soit dévasté : il emporte dans sa chute la chapelle et écrase les constructions de la basse-cour.
Aujourd’hui, seule des reconstitutions du monument illustrent le faste du château avant sa destruction.

Légende

La légende du puits selon François de Gourcez

Les puisatiers creusent sans relâche et toujours pas d’eau. Ce puits a l’air maudit ! Las, le baron de Fleckenstein se laisse convaincre par un drôle de personnage qui lui promet des résultats sensationnels. Pour s’en convaincre, il descend au fond, si bas qu’il voit les flammes de l’enfer rougeoyer, tandis que son puisatier se métamorphose en diable ricanant.
Plein de sang-froid, le baron invoque Dieu, ses serviteurs remontent la nacelle, le diable disparaît dans les fumerolles et le chapelain purifie le puits en l’inondant d’eau bénite.
Tout est bien qui finit bien : le puis abonde en eau claire et fraîche.

Ça se passe au château...

Le château fort de Fleckenstein propose depuis 2005 un concept de visite décalé sous la forme d’une aventure médiévale de 3h qui fait coopérer adultes et enfants pour réussir le jeu et transforme la visite du site en une belle promenade à la fois instructive et conviviale :

Fleckenstein, le Château des Défis®
Bouger, agiter les neurones et muscler les zygomatiques pour apprendre l’histoire !
En suivant le chevalier-fantôme Hugo, vous êtes appelés à plonger dans la spirale du temps pour traverser les murs et les siècles… Entrainés dans une quête au cœur de la forêt et du château, vous êtes appelés à relever 20 défis mobilisant tous vos sens pour tenter de trouver le trésor du château, de le reconstruire et de lui donner les splendeurs d’antan !

Pour aller plus loin

Des références disponibles à Bibliothèque Départementale du Bas-Rhin :

  • L' imprimeur [Texte imprimé] / dessins de Christophe Carmona ; scénario de Hubert Siegfried [i.e. Siegfriedt]. 1.- Colmar (1 rue des Frères-Lumière, 68000) : Roser, 1996- (La seigneurie des Fleckenstein ; 1)
  • La Région de Lembach [Texte imprimé] : Fleckenstein, Hohenburg, Loewenstein, Wegelnburg / Guy Trendel ; ill. Christophe Carmona - Association de Recherches Médiévales, 1994.(Découvrir les châteaux-forts des Vosges)
  • Lieux mystérieux et insolites en Alsace [Texte imprimé] / Marie-Pascale Rauzier ; photogr. Didier Zylberyng.- Ed. Ouest France, 2013.- (Itinéraires de découvertes)
  • Château de Fleckenstein : Etude préléminaire à la restauration / SALCH Charles-Laurent, 1992

A venir au château

67510 Lembach, Château de Fleckenstein

Retour en haut de page